Cheminement du deuil, approche de la mort, pour mieux comprendre

marche-du-livre1


ANCELIN-SCHÜTZENBERGER, Anne – Sortir du deuilEd. Payot Ce livre apprend à surmonter le chagrin du deuil et réapprendre à vivre, retrouver une paix intérieure, grâce à certaines techniques: se ressourcer, lâcher prise, pardonner, accepter la perte. Toutes passent par un même chemin : se faire plaisir, bien s’entourer, reconstituer un stock de « vitamines » émotionnelles.
BACQUE Marie-Frédérique – Le Deuil – PUF  
BACQUE Marie-Frédérique – Le deuil à vivre – Poches Odile Jacob Au moment où le religieux et les rites s’effacent, où la communauté se disjoint, Marie-Frédérique Bacqué montre qu’il est de notre devoir d’inventer les moyens d’apprivoiser la mort.
BAUTHEAC Nadine – Hommes et femmes face au deuilAlbin Michel Nous ne réagissons pas tous de la même manière après la mort d’un proche. Une différence génératrice de tension au sein du couple mais qu’il est possible de surmonter assure la psychothérapeute Nadine Bauthéac.
BEAUDET Line et de MONTIGNY Francine – Lorsque la vie éclate – Seli Arslan Ce livre offre une synthèse des besoins spécifiques des familles après la mort d’un enfant et donne un aperçu de l’expérience des intervenants appelés à les accompagner.
BERGER Susan A. – Cinq manières de vivre son deuil – Ed. Payot Susan A. Berger, psychothérapeute accompagnant depuis 25 ans les personnes endeuillées nous livre cinq principales manières de faire son deuil. Livre rassurant, ouvert, qui donne espoir en l’avenir.
CAVELIER Patrick, NICAISE Sarah et BEZIER Patrick – Deuil, histoire de famille. Conversations, souvenirs, transmissions – Ed. Jacob-Duvernet Ce livre tente d’aborder toutes les interrogations qui peuvent frapper la personne endeuillée, aussi bien sur le plan émotionnel et psychologique (1ère partie) que sur le plan administratif et juridique (2ème partie). Plusieurs spécialistes et personnalités apportent leur témoignage.
COLIN-SIMARD Valérie – Le chagrin des autres – A. Carrière Nous sommes tous, un jour, confrontés au chagrin d’un être proche et nous nous sentons désarmés. Que dire, que faire, comment aller vers lui, comment l’aider ? Il n’y a pas de lois, pas de règles définitives pour aider les autres, mais le message est clair : ils ont besoin de nous, osons aller vers eux.
CORNILLOT et HANUS Michel – Parlons de la mort et du deuil – Frison-Roche Les auteurs s’attachent à la fois à cerner l’infinie variété de la mort et du deuil dans leurs représentations sociales, culturelles, religieuses et à en souligner le caractère exclusif d’événements uniques dans l’histoire d’une vie.
DE HENNEZEL Marie – La mort intime – Laffont Comment mourir? Des civilisations, avant nous, regardaient la mort en face et donnaient à l’achèvement de la destinée sa richesse et son sens. Ce livre est une leçon de vie, la lumière qu’il dispense est plus intense que bien des traités de sagesse.
DE HENNEZEL Marie et DE MONTIGNY J. – L’amour ultime – Poche Dans le cadre des unités de soins palliatifs des psychologues comme Marie de Hennezel et Johanne de Montigny, nous font entrevoir au travers d’expériences parfois difficiles, ce qu’il y a d’amour et de respect de l’autre dans l’accompagnement des mourants. Un ouvrage fort, qui nous concerne tous.
DE KERGORLAY-SOURBIER Marie-Madeleine – Tu n’es pas seulJubilé Témoignage et réflexion d’une enseignante ayant accompagné de nombreux enfants en deuil. Elle a été amenée à relayer les adultes désemparés dans l’équipe pédagogique.
DOLTO Françoise – Parler de la mort – Mercure de France Sur le ton de la confidence, avec des mots simples et audacieux, oser aborder ce sujet tabou à notre époque : la mort.
FAURE Christophe – Après le suicide d’un proche – Albin Michel Christophe Fauré, psychiatre, aborde tous les aspects de la souffrance liée au suicide d’un proche: culpablilité, colère, vécu dépressif, tentation d’en finir à son tour, difficultés de relation avec autrui, extrême solitude, désarroi des proches, …
FAURE Christophe – Vivre le deuil au jour le jour – Albin Michel L’auteur aborde tous les aspects de cette souffrance pas comme les autres : le gouffre de la culpabilité, la colère, le vécu dépressif et le désespoir, la tentation d’en finir à son tour, les difficultés dans sa relation avec autrui, l’extrême solitude, le désarroi des proches…
HANUS Michel – La mort d’un enfant – Vuibert  Lorsque la mort touche un être jeune, la force des émotions se décuple, surtout la révolte et la colère, souvent la culpabilité même irrationnelle. La mort d’un enfant est le paroxysme de la douleur et de ces pénibles sentiments. Ce drame est ressenti comme une injustice contre nature puisqu’elle inverse l’ordre des générations.
HANUS Michel et BACQUE Marie-Frédérique – Le deuil – Puf  Le deuil est l’une des expériences les plus douloureuses que chacun peut affronter au cours de son existence. C’est également l’un des thèmes les plus tabous de nos sociétés occidentales.
HUMBLET-VIEUJANT Françoise – La rivière du silence – Novissima Nouvelles réflexions sur la mort et la vie sous l’angle chrétien, par Françoise Humblet-Vieujant qui a vu « partir » 4 de ses 5 enfants, et qui apprivoise la mort pour nous sans détours.
HUMBLET-VIEUJANT Françoise – L’estuaire – Reflets Françoise Humblet-Vieujant qui a vu « partir » 4 de ses 5 enfants nous livre une approche toute en sensibilité des thèmes de la peur, de la séparation, de la souffrance, de l’au-delà sous l’angle chrétien.
INITIATIONS – Les passages et la mort Revue alimentée par différents écrivains de plusieurs cultures. Qui abordent le thème des passages.
KEIRSE Manu – Faire son deuil, vivre un chagrin – De Boeck En proposant des réflexions et des repères pour l’accompagnement du deuil et des situations de détresse, cet ouvrage s’adresse non seulement à un public professionnel psycho-médico-social, mais aussi à la famille et à l’entourage de personnes éprouvées.
KÜBLER ROSS Elisabeth – La mort est un nouveau soleil – Pocket Le docteur Kübler-Ross tente de démontrer l’existence d’une vie après la mort.
KÜBLER-ROSS Elisabeth – La mort, dernière étape de la croissance – Ed. du Rocher Des sociétés archaïques aux religions de tous ordres en passant par la civilisation amérindienne, les rituels de mort sont associés aux rituels de naissance. La mort y est envisagée comme compagne invisible dans le voyage de la vie. Aujourd’hui, le regard que les Occidentaux portent sur la mort évolue peu à peu. La peur laisse place à la compréhension, le silence au dialogue et au partage. Dans cet ouvrage lumineux, où différentes visions historiques et philosophiques côtoient les témoignages d’hommes et de femmes qui tentent d’apprivoiser la mort au quotidien, Elisabeth Kübler-Ross nous offre un merveilleux message d’espoir et de vie.
KUBLER-ROOS Elisabeth – La mort est une question vitale – Pocket Réactions d’enfants face à la maladie et à la mort.
KUBLER ROSS et KESSLER – Sur le chagrin et le deuil Déni, colère, marchandage, dépression, acceptation : telles sont les cinq phases du deuil mises en évidence par les travaux d’Elizabeth Kübler-Ross. Cette analyse traduit cependant imparfaitement la diversité des situations. Face à la perte récente – ou prochaine – d’un être aimé, certains cachent leurs émotions, d’autres culpabilisent, d’autres encore se réfugient dans la solitude voire l’hyperactivité… S’appuyant sur de nombreux témoignages, Sur le chagrin et le deuil aborde les différentes facettes de la perte. Et nous montre que le deuil est d’abord un cheminement personnel qui nous ramène de la mort vers la vie.
MONBOURQUETTE Jean et D’ASPREMONT Isabelle – Excusez-moi, je suis en deuil – Ed. Novalis Spécialistes de l’accompagnement des personnes endeuillées, les auteurs dénoncent le déni tant individuel que familial et social de la mort et du deuil. Ils approfondissent les étapes du deuil et la pertinence des rites funéraires pour permettre à tous d’en sortir grandis et enrichis d’une grande sagesse à l’égard de la mort.
MONBOURQUETTE Jean – Aimer, perdre, grandir – Bayard Assumer les difficultés et les deuils de la vie.
MONBOURQUETTE Jean – La mort ça s’attrape ?  Jean Monbourquette ne croit pas que la mort soit contagieuse, mais il soutient toutefois qu’une forme de transmission psychologique et inconsciente est possible pour les gens qui entretiennent une relation symbiotique avec le défunt. Son ouvrage entend donc rendre compte, chez certains endeuillés, de l’existence de l’envie de mourir ou de la présence des mêmes symptômes qui ont mené à la mort de l’être cher.
PIERRE l’Abbé – C’est quoi la mort – Albin Michel L’Abbé Pierre répond aux interrogations, souvent bouleversantes, des élèves d’une classe de CM2. Il sait trouver les mots justes.
PREVENTION SUICIDE – Qu’est-ce qui fait vivre ?Couleur livres Le centre de prévention du suicide publie le compte-rendu des conférences données par Philippe Béague, Michel Dupuis, Monique Dorsel, François Emmanuel, Jacques Dumont,    Anne Morelli, Gabriel Ringlet.
PREVENTION SUICIDE – Vivre ? – BDDargaud 12 dessinateurs réfléchissent à la question du suicide et sa prévention.
RAIMBAULT Ginette – Lorsque l’enfant disparaît – Odile Jacob Ginette Raimbault entend le désarroi auquel sont confrontés de multiples parents lors des entretiens d’aide qu’elle assure en tant que psychanalyste et directeur de recherche à l’Inserm.
RAIMBAULT Ginette – Parlons du deuil – Payot Ginette Raimbault a consacré sa vie aux questions du deuil et de la mort. Ce n’est pas un hasard. Dans ce livre limpide, émouvant, probablement l’un des plus personnels qu’elle ait écrits, elle donne la parole aux endeuillés et explore le « cataclysme intérieur » provoqué par la mort de l’être aimé.
RYAN Regina Sara – L’insoutenable absence – Les éditions de l’homme Ce livre guide le parent en deuil avec sensibilité et courage.
SARNOFF SCHIFF Harriet – Parents en deuil – Robert Laffont Les parents en deuil ont souvent le sentiment que personne ne peut les aider parce que ceux qu’ils connaissent ne sont pas passés par cette épreuve. Harriet Sarnoff Schiff, qui a perdu un petit garçon de dix ans, connaît cette souffrance et parle de ce deuil avec des mots simples et justes.
TERLINDEN , Guibert – J’ai rencontré des vivantsEd. Fidélité Il nous parle de ses questions, doutes, révoltes, impuissances et appels, en résonance à celles de ses interlocuteurs. Il se situe résolument dans la Tradition spirituelle qui est la sienne, celle de la Bible.
TISSERON Serge – La résilience – Que Sais-je – PUF
Le mot de « résilience » rencontre aujourd’hui un succès considérable. Pourtant, si elle constitue pour certains un véritable tournant dans la façon de considérer la psychopathologie, la résilience n’est pour d’autres qu’un habillage neuf pour désigner divers processus connus depuis longtemps : ceux qui permettent de résister à un traumatisme et/ou de se reconstruire après lui.